Accompagnement des élèves

S’exprimer à l’oral

24 / 03 / 2019 | Anaëlle Weiss

Objectifs : Se désinhiber pour s’exprimer dans un oral scolaire
Mots-clefs : Oral, débat, argumenter
Compétences :

  • S’affirmer par la parole ;
  • Exprimer sa pensée ;
  • Maîtriser sa gestuelle, son souffle, sa voix

Niveaux : Lycée
Activités :

  • 1. L’autoscopie.
  • 2. Adresser sa lecture.
  • 3. L’argumentation.
  • 4. Le débat

Auteur(s) : Groupe de travail d’Evelyne Ballanfat, académie de Créteil, 2010
Fiches en lien : L’oral, L’exposé oral, L’argumentation, Le débat

Constat

Les élèves ont du mal à s’exprimer correctement à l’oral : leurs difficultés viennent, soit d’une trop grande inhibition, soit d’un mode de dialogue qui exclut l’oral scolaire. C’est souvent plus net au lycée, parce que les lycéens, plus âgés, sont souvent plus « complexés », et, en même temps plus demandeurs. Ce qui peut conduire à des attitudes différentes : une totale démotivation, un refus du jeu questions-réponses, un refus aussi de prendre la parole devant la classe ; ou bien, à l’inverse, un trop grand besoin d’affirmation.
Or, les « remèdes », qui consistent à interroger fréquemment l’élève en difficulté vont souvent à l’encontre du but recherché, car sentir sur soi le poids de toute une classe n’aide pas à sortir du silence.
La difficulté pédagogique vient du fait que le travail à effectuer se situe à des moments et à des niveaux multiples qu’il convient d’identifier, avec des compétences d’ordre très différent. L’erreur de perspective est aussi de considérer que « préparer l’oral » se limite à la prise de parole et, donc, au seul travail de la voix.

Problématique

Comment faire prendre conscience aux élèves des enjeux de l’oral ?

1. Différencier les différents types de situation d’oral qu’ils peuvent rencontrer dans le cadre scolaire :

  • s’inscrire dans une relation de questions-réponses, dans le cadre du cours ;
  • échanger sur un sujet avec d’autres camarades (par exemple dans le cadre d’un débat) ;
  • faire un exposé ;
  • lire à voix haute ou réciter un texte ;
  • jouer un rôle (dans une scène de théâtre ou dans une situation imaginaire du type « jeu de rôle »)
  • Pour chacune de ces situations, il convient alors d’identifier les différentes compétences qui sont mises en jeu et de voir comment on peut les développer et les améliorer.

2. Développer la quantité et la qualité de la parole :
On fait prendre conscience à l’élève que le simple fait de « parler » ne suffit pas. L’élève doit acquérir la conviction de l’intérêt de son propos, ce qui doit se ressentir par le ton de sa voix et par un langage que l’on peut qualifier de non verbal. Ce que l’on peut formuler ainsi : dans la prise de parole, ce qui est dit est important, mais la façon dont on le dit est encore plus importante.

Le VERBAL

  • Les mots prononcés
  • Le vocabulaire
  • La sémantique
  • Le champ lexical

Le VOCAL

  • La voix : ton, articulation, diction
  • La variation de la voix : intensité et volume

Faire distinguer les deux, c’est permettre aux élèves de comprendre quel est le domaine qu’ils doivent travailler : s’il s’agit de l’emploi des mots, ou de la manière de parler, qui appartient davantage au domaine physique et s’accompagne d’une maîtrise du souffle et de la gestuelle.

Il est ainsi possible de mieux faire saisir les freins et les enjeux dans la pratique de l’oral, selon qu’ils appartiennent au domaine de la maîtrise du langage et de la pensée ou qu’ils sont du ressort de l’art oratoire dans sa dimension gestuelle et vocale.

Enjeux

  • S’affirmer par la parole ; Avoir confiance en soi ; Exprimer sa pensée
  • Être convaincu de l’intérêt de son propos
  • Maîtriser sa gestuelle, son souffle, sa voix
  • Savoir établir un dialogue
  • Penser, comprendre, analyser et donc dire

Freins

  • Manque de confiance en soi
  • Sentiment de n’avoir rien d’intéressant à dire
  • Tensions physiques et inhibitions
  • Méconnaissance des règles de la communication
  • Pensée désorganisée, message non structuré

Mise en pratique :

Un certain nombre d’exercices peuvent aider les élèves à travailler la dimension physique et psychologique de la prise de parole :

  • apprendre à poser sa voix (jeux sur tout type de texte à la manière d’ « exercices de style ») ;
  • dramatiser pour mieux dédramatiser l’acte de parole (théâtre de rue, commedia dell’arte) ;
  • s’exprimer à l’oral en musique pour le rythme et la cadence ;
  • exercices de doublage de film ;
  • exercices de diction et travail autour du son et de la voix ;
  • exercices divers de gestuelle et utilisation de l’espace visuel pour une meilleure mise en confiance ;
  • faire fréquemment pratiquer une récitation qui permette aux élèves de faire quelque chose dont ils soient fiers (critères d’évaluation : mémorisation, mais aussi diction, intonation et intention).

3. Importance du savoir être : le langage du corps
S’exprimer à l’oral ne signifie pas seulement maîtriser sa voix : le langage du corps est tout aussi parlant. Or, on connaît la dichotomie entre les cours où sont délivrées des connaissances de type intellectuel et technique et ceux qui concernent le corps (l’EPS presque exclusivement).

Quelques exercices simples doivent permettre d’améliorer ce que l’on peut appeler : « le savoir être » :

  • savoir se comporter : c’est-à-dire comprendre, dans une situation de communication, à quel interlocuteur l’on s’adresse, et utiliser les codes qui correspondent.
  • savoir se tenir : savoir « être dans son corps », sans désinvolture excessive – qui cache souvent une gêne – ni raideur affectée. Apprendre aux élèves à respirer et se détendre n’aide pas seulement à la maîtrise de la voix… La juste mesure dans la maîtrise gestuelle est aussi importante : l’immobilité n’est pas convaincante, les gestes excessifs trahissent un manque de contrôle de soi (cf l’activité d’autoscopie).
  • avoir conscience de soi : bien s’exprimer suppose que l’on croie à ce que l’on dit. Certains, par timidité, ou simplement manque de pratique, dévalorisent leur propos par une hésitation et un manque d’assurance qui font douter de leurs connaissances, alors que ce n’est peut-être pas le cas.

Voir les annexes :

1. L’autoscopie.
2. Adresser sa lecture.
3. L’argumentation.
4. Le débat

 

Mots-clés

 argumenter  débat  lycée  oral

Documents

  • expression_orale.pdf
  • 24 / 03 / 2019
  • expression_orale.odt
  • 24 / 03 / 2019
  • expression_orale_-_autoscopie.odt
  • 24 / 03 / 2019
  • expression_orale_-_adresser_sa_lecture.odt
  • 24 / 03 / 2019
  • expression_orale_-_argumentation.odt
  • 24 / 03 / 2019
  • expression_orale_-_la_presse.odt
  • 24 / 03 / 2019
Directeur de publication :
Adrien David
Secrétaire de rédaction :
Anaëlle Weiss