Accompagnement des élèves

Travailler l’écrit pendant l’aide aux devoirs

09 / 04 / 2019 | Anaëlle Weiss

Objectifs : Comprendre les codes de l’écrit scolaire
Mots-clefs : Écrit, codes scolaires
Compétences : Présenter et formuler correctement un devoir écrit
Niveaux : tous
Outils : Pistes de mise en œuvre pédagogique
Auteur(s) : Groupe de travail d’Evelyne Ballanfat, académie de Créteil, 2008
Fiches en lien : Faire acquérir des méthodes d’apprentissage aux élèves

Si les SMS et les discussions sur l’écran utilisent l’écrit comme mode de communication, c’est sous une forme rapide où les utilisateurs ne suivent pas toujours les règles propres à la langue (grammaire et orthographe), et qui n’assure pas la fidélité à une pensée précise et nuancée comme peut le faire une lettre dont la rédaction prend du temps.

C’est donc le rôle de l’Ecole de porter une grande attention au vecteur de la pensée, à la langue en tant qu’outil d’ordonnancement des idées et de raisonnement. Maîtriser la langue, c’est, en effet, avoir un pouvoir sur le monde : pouvoir de conceptualiser, de comprendre, d’exprimer son individualité, d’être acteur au sein d’une société.

Si le cours de français est un cadre privilégié pour l’étude de la langue, cette dernière ne se limite pas à une seule discipline mais elle trouve sa place dans toutes les matières : exigence de clarté, de précision dans tous les devoirs de type écrit (devoir d’expression écrite, questions portant sur le cours, contrôle des connaissances, rédaction d’un problème ou d’un exposé…)
Les lieux privilégiés que sont les petits groupes d’accompagnement personnalisé permettent cette attention particulière à la formulation des devoirs demandés et des réponses à proposer.

Comprendre les attentes des professeurs

Il s’agit tout d’abord de comprendre la consigne d’un devoir, laquelle est souvent formulée de manière très précise, mais dans la langue scolaire que certains élèves peuvent méconnaître. Par exemple « Justifiez votre réponse » / « Prélevez des éléments dans le texte qui vous ont permis de répondre ». L’enseignant doit d’abord guider les élèves dans la compréhension des questions posées pour mieux saisir les attentes du professeur qui a proposé le devoir :

  • expliciter les termes de la langue scolaire (« encadrer » n’est pas « souligner », ni « entourer »)
  • aider l’élève à cerner l’objectif de la question posée (ou injonction à faire). Exemple : Pourquoi « encadrer », dans quel but ?
  • aider l’élève à percevoir les liens entre les différentes questions (progression / du général au particulier )
  • Montrer comment la réponse à une question donne des éléments pour répondre à une autre.

Dégager les idées essentielles

S’il s’agit d’une leçon à apprendre

Faire relire la leçon (le cours / le document) et proposer à chaque élève de rédiger le plan en mettant à chaque fois en valeur les idées essentielles du texte. Encourager l’élève à une reformulation personnelle sous forme de notes plutôt qu’à la stricte reproduction de parties de la leçon. Il est alors plus facile pour l’élève de mémoriser une leçon qu’il s’est appropriée, dont il maîtrise le vocabulaire.

S’il s’agit d’un texte à rédiger (répondre à des questions ou expression écrite)

- Aider l’élève à cerner l’objectif du devoir (voir plus haut).
- Lui proposer de faire un travail au brouillon où sont notées ses idées personnelles et le plan à suivre pour les développer. (En profiter pour rappeler la fonction du paragraphe dans le travail de rédaction).
- L’inviter ensuite à une rédaction de l’ensemble, permettant au professeur accompagnateur de mettre en évidence, s’il y en a, les erreurs de logique, les imprécisions, les mauvaises formulations ou les incorrections, les fautes d’orthographe ou de syntaxe.

Formuler correctement

Qu’il s’agisse d’un problème de mathématiques à résoudre ou de questions diverses, (histoire, SVT, etc.) il est impératif que les réponses soient données sous forme de phrases construites. L’enseignant chargé de l’accompagnement veille donc à la formulation claire des réponses. Il peut aussi amener les élèves à étoffer leur propos ou les encourager à plus de précision.

Présenter un devoir

Les devoirs écrits proposés par les enseignants sont variés : de l’exercice d’application à la rédaction d’un texte, en passant par des questions auxquelles les élèves sont invités à répondre.
Dans tous les cas, le devoir écrit doit montrer en quoi il est une réponse à une injonction précise : la référence à la question posée doit être claire. La bonne présentation d’un devoir prouve que l’élève a perçu les enjeux de l’exercice.
Il est donc important d’aider les élèves à respecter une forme qui, quelque contraignante qu’elle puisse paraître, est un gage de clarté des objectifs à atteindre. Concrètement, le devoir doit comporter une date, une référence précise. Il doit mentionner le numéro de la séquence par exemple, ou le titre du chapitre. La consigne doit être reproduite.

Structurer sa pensée

La production de phrases, avec une ponctuation précise, des paragraphes, contribue à structurer la pensée. Chaque matière doit être attentive à cette exigence qui vise la clarté. C’est pourquoi, il est essentiel de demander, le plus souvent possible, des réponses rédigées et non de simples tableaux à remplir.
S’il est vrai que certains élèves ont du mal à se plier à cette demande, il faut user de persévérance. En effet, si l’on abonde dans le sens des élèves en difficulté qui ont du mal à rédiger, on ne fait qu’aggraver leur situation.

La pratique de l’écrit est, aussi, une pratique de l’écriture, au sens premier de graphie. Seul l’entraînement donne la rapidité, la dextérité nécessaires et donc, le plaisir de faire.

 

Mots-clés

 codes scolaires  collège  devoirs  écrire

Documents

  • travailler_l_ecrit_pendant_l_aide_aux_devoirs.pdf
  • 06 / 03 / 2019
  • travailler_l_ecrit_pendant_l_aide_aux_devoirs.odt
  • 06 / 03 / 2019
Directeur de publication :
Adrien David
Secrétaire de rédaction :
Anaëlle Weiss