Accompagnement des élèves

L’Accompagnement Personnalisé dans les textes officiels : le Collège

21 / 10 / 2020 | Anaëlle Weiss

Sixième

Circulaire n° 2011-118 du 27-7-2011 publiée au BOEN n°31 du 1er septembre 2011

À leur entrée au collège, certains élèves ont encore des acquis fragiles, d’autres sont désireux d’approfondir leurs savoirs et savoir-faire. Tous ont encore besoin de dispositifs d’aide adaptés à leur profil, étroitement articulés au travail conduit à l’école, qui doivent pouvoir commencer dès leur entrée en sixième. L’Accompagnement Personnalisé est le cadre de mise en œuvre de ces aides.

Cette circulaire définit les principes et les modalités de l’Accompagnement Personnalisé en classe de sixième, qui se substitue à l’aide au travail personnel (ATP). L’Accompagnement Personnalisé s’adresse à tous les élèves. Il concerne en priorité les élèves qui en ont le plus besoin pour répondre à des difficultés, souvent installées de longue date et qui demandent temps et rigueur pour être combattues efficacement. Des actions d’aide méthodologique et d’approfondissement sont proposées en parallèle.

Les principes et mesures énoncés dans cette circulaire sont destinés à faire évoluer les dispositifs déjà installés dans l’établissement vers l’Accompagnement Personnalisé. Progressivement, ces nouvelles modalités, exposées par cette circulaire, seront à mettre en place.

  • Principes généraux

L’Accompagnement Personnalisé est un temps d’enseignement intégré à l’horaire des élèves, dans lequel tous les professeurs sont invités à s’impliquer.

L’Accompagnement Personnalisé est mis en place en 6e pour renforcer la liaison entre l’école primaire et le collège. Les 2 heures qui lui sont consacrées dans chaque division peuvent être traitées conjointement ou séparément (par exemple, une heure pour tous les élèves et une heure dédiée aux élèves à besoins spécifiques). L’une ou l’autre peuvent être annualisées (36 ou 72 heures accentuant la personnalisation de la prise en charge, sous la forme de modules de remise à niveau). L’Accompagnement Personnalisé s’appuie sur les programmes de collège et sur les compétences attendues au palier 2. En fonction des difficultés rencontrées par les élèves, l’Accompagnement Personnalisé peut prendre place dans un PPRE. Les parents des élèves concernés sont informés de la mise en œuvre de l’Accompagnement Personnalisé qui concerne leur enfant. Selon les lacunes et les besoins repérés, l’Accompagnement Personnalisé est assuré par le professeur de l’élève en 6e, par un autre professeur du collège, par un professeur des écoles ou par un enseignant spécialisé de Segpa ou d’Ulis.

  • Domaines d’activités prioritaires

L’Accompagnement Personnalisé comprend, à l’initiative des équipes pédagogiques, des activités sur :
- les capacités de base (maîtrise de la langue, mathématiques, langues vivantes)
- les travaux interdisciplinaires (projets individuels ou collectifs pour permettre aux élèves d’améliorer leur expression et communication écrites et orales).
Il s’appuie notamment sur les TICE.

L’Accompagnement Personnalisé doit permettre à l’élève de se doter de méthodes pour accroître et consolider ses compétences et pour approfondir ses connaissances ; il ne se limite pas à de la remise à niveau. Selon les besoins des élèves, diagnostiqués notamment à partir des évaluations, l’Accompagnement Personnalisé permet, par ordre de priorité :
- de proposer une remise à niveau en cas de difficultés importantes constatées dans l’acquisition des compétences du palier 2, liées au français et aux mathématiques, notamment en liaison avec des enseignants des écoles ;
- de les soutenir dans les apprentissages des enseignements de la 6e ;
- de leur faire acquérir une autonomie et des méthodes de travail (compréhension du travail attendu et organisation personnelle, etc) ;
- de les aider à approfondir leurs connaissances en proposant des activités contribuant au renforcement de la culture générale telles que des recherches documentaires, des conférences, ou encore au développement d’excellences et de talents particuliers.
Les différentes formes et modalités de l’Accompagnement Personnalisé proposées aux élèves peuvent évoluer selon leurs besoins.

  • Mise en œuvre

Le projet de l’Accompagnement Personnalisé dans l’établissement

L’équipe pédagogique, sous la responsabilité du chef d’établissement, élabore le projet d’Accompagnement Personnalisé. Celui-ci recense les difficultés des élèves, et, pour chaque activité proposée aux élèves, précise :
- les objectifs visés,
- la ou les compétences travaillées en lien avec le socle commun,
- les modalités pédagogiques choisies
- la constitution des groupes,
- l’organisation hebdomadaire et annuelle,
- les modalités de l’évaluation de l’efficacité de l’accompagnement.
Le projet est examiné par le conseil pédagogique qui formalise la proposition.

La coordination et le suivi

Les activités relevant de l’Accompagnement Personnalisé peuvent être coordonnées par un professeur de l’équipe pédagogique. Référent privilégié de l’élève, il veille au suivi de son parcours d’Accompagnement Personnalisé et à sa cohérence avec d’autres aides telles que le PPRE, l’aide aux devoirs relevant de l’accompagnement éducatif, à ses résultats et, plus largement, à l’adaptation de l’élève aux méthodes de travail au collège.

Les groupes d’Accompagnement Personnalisé

Les modalités d’organisation de l’Accompagnement Personnalisé relèvent de l’autonomie de l’établissement.
L’adaptation des contenus de l’Accompagnement Personnalisé aux besoins des élèves sera facilitée par l’organisation des groupes en barrette sur plusieurs classes de sixième.
Les groupes peuvent évoluer en cours d’année, en fonction des progrès constatés et des besoins des élèves. Dans tous les cas, la liberté d’initiative et d’organisation reconnue aux équipes pédagogiques doit leur permettre de mieux personnaliser l’accompagnement des élèves.

Modules de remise à niveau

C’est principalement dans le cadre du PPRE que sont définis les modules de remise à niveau. Ils sont systématiquement organisés pour les élèves qui arrivent en 6e sans avoir validé le palier 2 du socle à l’école élémentaire pour le français ou les mathématiques. Cette mise en place s’effectue dès la rentrée et au cours du premier et du deuxième trimestre de la 6e.
Il s’agit d’actions structurées et progressives qui réunissent des petits groupes d’élèves pouvant être issus de plusieurs classes pendant une durée précisée en début de prise en charge, à raison de 3 heures hebdomadaires maximum. Chaque module est fondé sur quelques objectifs limités en nombre et adaptés aux besoins repérés chez le groupe d’élèves concerné. Une enveloppe annuelle de 36 ou 72 heures, par division de 6e, peut être répartie en fonction des choix pédagogiques de l’établissement pour répondre aux besoins des élèves accueillis (répartition hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle). La participation des professeurs des écoles à la prise en charge de modules de remise à niveau ne peut qu’enrichir la qualité de la liaison école-collège.

Collège

Arrêtés relatifs à l’organisation des enseignements dans les classes de collège :

- Arrêté du 19 mai 2015
- modifié par l’Arrêté du 16 juin 2017
- modifications du 16 juin 2017 reprises dans le BOEN n°22 du 22 juin 2017

Article 3

I. - Les contenus des enseignements complémentaires sont établis en fonction des objectifs de connaissances et de compétences du socle commun de connaissances, et des programmes des cycles concernés.
II. - Les enseignements complémentaires prennent la forme de temps d’Accompagnement Personnalisé et/ou d’EPI :
a) L’Accompagnement Personnalisé s’adresse à tous les élèves selon leurs besoins ; il est destiné à :
- soutenir leur capacité d’apprendre et de progresser, notamment dans leur travail personnel,
- améliorer leurs compétences
- contribuer à la construction de leur autonomie intellectuelle ;
b) Les EPI permettent de construire et d’approfondir des connaissances et des compétences par une démarche de projet conduisant à une réalisation concrète, individuelle ou collective.

A l’issue du cycle 4, tout élève doit avoir bénéficié de chacune des formes d’enseignements complémentaires. Ces derniers contribuent, avec les autres enseignements, à la mise en œuvre des 4 parcours (citoyen, éducation artistique et culturelle, éducatif de santé, Avenir).

Article 4

La répartition entre les enseignements complémentaires est déterminée par l’établissement, en fonction des besoins des élèves accueillis et du projet pédagogique de l’établissement. Elle est identique pour tous les élèves d’un même niveau.

Article 6

Outre la dotation horaire correspondant aux enseignements obligatoires, une dotation horaire, sur la base de 3 heures par semaine et par division, est mise à la disposition des établissements qui en arrêtent l’emploi conformément à l’article D. 332-5 du code de l’éducation et dans les conditions prévues aux II et III de l’article D. 332-4. Cette dotation horaire attribuée à l’établissement lui permet de favoriser le travail en groupes à effectifs réduits et les interventions conjointes de plusieurs enseignants. En outre, elle peut être utilisée pour proposer un ou plusieurs enseignements facultatifs.

 
Directeur de publication :
Adrien David
Secrétaire de rédaction :
Anaëlle Weiss